En France, la calvitie concerne 30% des sujets de plus de 30 ans et touche les hommes plus que les femmes. Il existe cependant un tas de traitements pour retrouver ses cheveux mais hélas ce n’est souvent pas satisfaisant. Parmi les traitements les plus utilisés, on compte les techniques d’implantations capillaires, on abordera alors dans cet article les différentes informations concernant l’utilisation de cette dernière.

Que faut-il savoir sur l’implant capillaire ?

Une implantation capillaire est une méthode de prélèvement des follicules pileux dans les zones poilues dont on peut s’en passer, ou dans les zones dont la durée de vie du poil est courte, citant comme exemple les follicules de la nuque, après le prélèvement, une réimplantation est prévue dans les endroits à traiter et qui sont généralement les parties frontales du crâne, cette technique est réalisée sous anesthésie locale car elle est douloureuse et nécessite une bonne précision. Elle est aussi connue pour être efficace et durable vu que c’est une vraie implantation et non pas une simple semi implantation, car celle-ci utilise des unités folliculaires et non pas des cheveux synthétiques, ceci dit il existe plusieurs méthodes pour effectuer l’implantation capillaire. La méthode sera choisie en fonction des prix, des avantages et des inconvénients, on peut citer quelques exemples tels que :

  • L’implant capillaire à la FUE : ou extraction d’unités folliculaires, il est caractérisé par son prix un peu élevé car cette technique n’utilise pas de scalpel et ne provoque alors pas de douleur ou de cicatrice, cependant elle abîme irréversiblement la zone de prélèvement.
  • L’implant capillaire aux bandelettes : cette technique est connue pour être la moins préférée des patients, même si elle est abordable dans ses prix, car elle est douloureuse et laisse des cicatrices. Cependant, elle reste la plus utilisée et n’est pas sélective aux hommes ou femmes.

Implant capillaire, avantage ou désavantage ?

Même si les progrès technologiques de l’implantation capillaire est en constante évolution, on ne peut éviter totalement les effets secondaires. Etant donné que celle-ci est une chirurgie, elle n’est donc pas sans risque. Les effets secondaires les plus fréquents sont : les saignements, les douleurs et les engourdissements. En deuxième palier, en terme de fréquence, il se peut que le patient souffre de gonflements et d’apparition de kystes qui sont souvent passagers ne durant que quelques jour. En dernier lieu et ce qui est plutôt rare, c’est l’apparition des infections qu’il ne faut pas négliger et voir un médecin dans les plus brefs délais.

Sinon parmi les avantages de cette méthode, on peut dire que c’est l’une des meilleures méthodes qui permettent de reconquérir rapidement et efficacement votre calvitie, tout en préservant la croissance des cheveux implantés en étant donneur et receveur en même temps.

En direct les autres articles :